Transition écologique

La Communauté de Communes est tenue de réaliser un Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) en tant qu’établissement de plus de 20 000 habitants.

Le PCAET constitue la feuille de route vers la transition énergétique du territoire, la lutte contre la pollution de l’air et l’amélioration du cadre de vie.

Il concerne tous les secteurs d’activité : résidentiel, activité économique, tertiaire, transports, agriculture, déchets etc.

Le PCAET est une démarche de planification stratégique et opérationnelle pour une durée de 6 ans, il est révisable.
Il s’articule autour de 4 documents :

  • diagnostic (estimation gaz à effet de serre, polluants atmosphériques, séquestration du CO2, analyse énergétique, énergies renouvelables, vulnérabilité du territoire au changement climatique etc.)
  • stratégie de territoire qui identifie les priorités et objectifs d’adaptation au changement climatique et de transition énergétique,
  • programme d’action portant sur l’ensemble des secteurs d’activités du territoire et qui constitue l’outil opérationnel de coordination de la transition du territoire, recensant les actions par la collectivité mais aussi par l’ensemble des acteurs socio-économiques. Le plan précise, à minima, les projets fédérateurs, les moyens à mettre en œuvre, les publics concernés et les résultats attendus,
  • dispositif de suivi et d’évaluation des modalités de pilotage et de réalisation des actions.

Cette démarche a été initiée par la Communauté de Communes par délibération du 18 février 2020.
Les communes, les partenaires, les organisations professionnelles et institutionnelles, les associations, les acteurs socioéconomiques et les représentants de la société civile seront ainsi associés à la construction du plan d’actions.

En savoir plus : https://www.achttps://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/plan-climat-air-energie.php4

Lundi 14 mars 2022 s’est tenue la signature du Contrat de Relance et de Transition Ecologique à la CCVG en présence – notamment – de M. Richard, Préfet du Var et Délégué Territorial de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, M. Falco, maire de Toulon et Président de la Métropole TPM, M. De Araujo, Directeur territorial Var de la Banque des Territoires, M. Aycard, maire de Belgentier et Conseiller Départemental, M. Fabre, maire de Solliès-Toucas, M. Palmieri, maire de La Farlède, 1er Vice-Président de la CCVG, suppléant le Dr André Garron, Président CCVG et maire de Solliès-Pont.

Ce contrat est né de la volonté partagée des maires et des élus de fonder une communauté de projets ouverte sur son environnement, tournée vers l’avenir et désireuse d’apporter une prospérité sociale, économique et environnementale au territoire.
Leur souhait est de mutualiser les moyens et de créer de nouvelles solidarités, d’offrir plus de services publics de qualité et d’instaurer une solidarité territoriale entre les communes.
3 orientation stratégiques sont à retenir pour le secteur communautaire :

1/ aménager le territoire afin de préserver les ressources naturelles dans un objectif de développement durable

2/ aménager le territoire afin d’offrir un cadre de vie de qualité

3/ aménager le territoire afin de renforcer son attractivité économique, créatrice d’emplois.

Dans ses priorités, la CCVG a mis un point d’honneur à réaliser des chantiers « verts ».

Ainsi, le chantier à 1,7 M€ du futur office de tourisme à Solliès-Pont qui devrait s’ouvrir au public à la mi-juin a permis :

  • de recycler environ 350 tonnes de gravats ,
  • 7 tonnes de bois,
  • 2,6 tonnes de déchets tels que plastique, isolants…
  • retirer quelques tonnes de matériaux amiantés (colle des faïences, joints de la chaudière et tuyaux d’évacuation des eaux usées)
  • et retrait de la ferraille.

Les mêmes soins ont été apportés à la partie « construction » du bâtiment avec des matériaux adaptés.

article Var Matin du 16/03/2022